Lesbos : île à la dérive

DIAPO SONORE. Premiers pas sur l’île de Lesbos

À Skala Sikaminias, petit village de pêcheurs du nord de Lesbos, les habitants ne s’étaient pas préparés à la crise migratoire. Ils se sont depuis habitués à l’arrivée quasi quotidienne de canots pneumatiques en provenance de Turquie.

À leur bord, des dizaines de réfugiés fuyant leurs pays. Les ONG Lighthouse et Platanos ont établi un camp de transit pour accueillir décemment ces exilés. Pourtant, depuis janvier, les arrivées se font plus rares. Directement interceptés par les bateaux des garde-côtes en mer Egée, les migrants sont ensuite emmenés au camp d’enregistrement de Moria dans le sud de l’île.

[Audiodescription]

Mais certains échappent encore à la surveillance militaire. Dans l’après-midi du mardi 8 mars, à l’heure où les bénévoles sirotent un thé trop chaud, des cris se font entendre. Les sourcils se froncent. Les têtes se lèvent. Un bateau s’apprête à accoster la plage de galets.

Photos : Léa Dauplé. Traitement photo : Laszlo Jalladeau. Son et texte : Clémence Bragard.
  
T'en veux encore ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *